Auteurs
S. Forman, F. Le Gall, D. Belton, B. Evans, J.L. François, G. Murray, D. Sheesley, A. Vandersmissen & S. Yoshimura

Résumé
L’élevage joue un rôle non négligeable dans l’économie mondiale. Toutefois, les maladies animales constituent une entrave importante à la croissance économique, à la réduction de la pauvreté et à la sécurité alimentaire. Parmi les maladies les plus graves figure la fièvre aphteuse, une maladie très contagieuse qui affecte plusieurs espèces et qui a un effet dévastateur sur les économies nationales et le commerce. Les conséquences de la fièvre aphteuse sur les objectifs de développement et de réduction de la pauvreté dans les pays en développement, où elle sévit à l’état endémique, sont moins immédiatement perceptibles mais tout aussi considérables. Compte tenu de ses effets à l’échelle mondiale et des coûts élevés qu’elle entraîne pour la société, la fièvre aphteuse est une maladie dont le contrôle et la prévention sont considérés comme un bien public mondial. L’objectif du contrôle mondial de la fièvre aphteuse doit devenir une priorité pour la communauté internationale ; mais il nécessitera un engagement durable de toutes les parties intéressées, une volonté politique forte des gouvernements et un soutien financier concerté des bailleurs de fond. Les champs d’intervention doivent s’intégrer dans les programmes mis en œuvre par les organisations internationales telles que l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) à travers le Plan-cadre mondial FAO/OIE pour la lutte progressive contre la fièvre aphteuse et d’autres maladies animales transfrontalières, ainsi que dans les programmes de lutte mis en place dans les régions concernées. La poursuite de cet objectif devra être spécifiquement axée sur des travaux analytiques (études d’impact micro-économique et analyses coût-bénéfices de la lutte contre la fièvre aphteuse à l’échelle des ménages et des personnes pauvres), ainsi que sur la recherche, les réseaux de surveillance, la communication, le suivi et l’évaluation, et le renforcement des Services vétérinaires.
 
Mots-clés
Analyse coût-avantages – Bailleur de fonds – Effet économique – Fièvre aphteuse – Maladie animale – Pauvreté – Prophylaxie – Sécurité alimentaire – Services vétérinaires.