Actuellement, le Japon compte 32 000 vétérinaires en activité, qui exercent dans des cliniques vétérinaires pour petits ou grands animaux ou bien dans les services de santé publique vétérinaire ou de santé publique. Face à l’augmentation très nette du nombre de jeunes filles s’inscrivant dans les écoles vétérinaires et du nombre de foyers possédant un animal de compagnie, il a paru utile de réaliser une étude prospective de l’offre et de la demande de vétérinaires praticiens à l’horizon 2040 au Japon. Des enquêtes ont été réalisées sur un échantillon de foyers et de vétérinaires, afin d’estimer les variables à prendre en compte pour modéliser l’évolution de l’offre et de la demande. A partir de ces données, les prévisions indiquent que la profession de vétérinaire praticien spécialisé dans les petits animaux connaîtra en 2040 une situation allant d’une pénurie d’effectifs de l’ordre de 1 000 vétérinaires à un excédent d’effectifs de l’ordre de 3 700 vétérinaires. Cela dépendra, en effet, du nombre de visites chez le vétérinaire que les propriétaires d’animaux de compagnie seront disposés à faire à l’avenir, ainsi que de la rentabilité de cette activité. Le modèle prédit également en 2040 une pénurie d’effectifs de près de 1 100 vétérinaires spécialisés dans les grands animaux. Compte tenu des nombreuses suppositions ayant servi à évaluer les variables utilisées dans ce modèle, les résultats ne permettent pas de tirer de conclusions définitives, mais offrent néanmoins des éléments de réflexion qui seront utiles à la profession vétérinaire à l’avenir.
 
Mots-clés
Analyse de l’offre et de la demande – Clinique vétérinaire pour grands animaux – Clinique vétérinaire pour petits animaux – Japon – Prédiction – Vétérinaire praticien.