Du fait de l’intensification des échanges commerciaux entre pays en développement, il est devenu nécessaire que ces pays se dotent d’un système harmonisé pour valider les résultats des épreuves cliniques réalisées lors de l’enregistrement des produits vétérinaires, comme cela est le cas dans les pays développés. L’auteur présente les aspects essentiels de l’établissement d’un système permettant d’harmoniser les épreuves cliniques utilisées pour la validation des produits vétérinaires, afin de procéder à cette harmonisation dans les différents pays en respectant les critères scientifiques, les normes internationales et les principes d’objectivité, de transparence et de confidentialité. Il décrit également les exigences de base que les institutions publiques ou privées et les professionnels responsables de la validation doivent prendre en compte, ainsi que les différentes procédures administratives possibles et adaptables dans chaque pays. L’auteur conclut à la faisabilité du système, confirmée par plusieurs expériences internationales. Les bénéfices que l’on peut en attendre sont une meilleure efficacité de la validation des produits, une réduction des coûts, une meilleure transparence des contrôles et une plus grande fiabilité et rapidité du système de santé animale ; en outre, le bien-être animal y gagnera également puisque certaines épreuves n’auront plus à être répétées inutilement. L’auteur aborde également les contraintes, notamment culturelles, technologiques et économiques, qu’il conviendra de surmonter.
 
Mots-clés
Enregistrement des produits vétérinaires – Épreuve clinique – Harmonisation – Produit vétérinaire.