Les systèmes de suivi et de surveillance sont des éléments indispensables aux Services vétérinaires officiels. L’intensification du commerce des animaux et des produits d’origine animale au cours des dernières années a par ailleurs accru l’importance de la déclaration des maladies au niveau international. L’existence d’un système efficace de surveillance s’avère déterminante pour assurer la détection rapide d’une modification du statut sanitaire d’une population animale. En outre, un système de ce type apporte une contribution primordiale, dans la mesure où il permet d’obtenir les preuves de l’absence de maladies ou de délimiter l’aire de répartition d’une maladie existante. Les auteurs passent en revue un ensemble de méthodes et de dispositifs destinés à apprécier la qualité des systèmes de suivi et de surveillance. L’évaluation d’un service ou d’un produit passe nécessairement par plusieurs étapes. L’évaluation qualitative est réalisable selon diverses modalités, qui dépendent chacune de l’objectif poursuivi. Toutefois, le choix d’une démarche objective, transparente et systématique constitue une exigence fondamentale et essentielle. Pour être recevables à la fois par les responsables du système de suivi et de surveillance et par les évaluateurs, les conclusions finales doivent se fonder sur des données et des analyses de qualité irréprochable. L’obtention d’un consensus exigera sans doute plusieurs séances de discussion et de négociation, notamment si la décision finale risque d’avoir un impact sur les activités des partenaires commerciaux. Les systèmes de suivi et de surveillance établis sur la base d’informations détaillées, d’objectifs précis et de mécanismes intégrés d’assurance qualité seront vraisemblablement plus faciles à évaluer.