Les auteurs présentent une proposition de méthodologie pour instaurer l’assurance qualité dans la prestation des services zoosanitaires dans les pays en développement, en se basant sur l’expérience du Brésil. Cette proposition est basée sur trois éléments fondamentaux. Le premier, et le plus important, est le développement continu des personnes qui participent au processus, non seulement d’un point de vue technique et administratif (savoir faire), mais également dans les aspects visant à modeler de nouvelles formes de comportement et d’attitudes (savoir être) pour la prestation de services. Ce développement s’obtiendra au moyen d’une culture de valeurs éthiques, de la motivation et du travail en équipe, de manière à ce que les personnes deviennent des collaborateurs impliqués, hautement efficaces et qui s’identifient aux objectifs du Service vétérinaire, comme s’ils leur étaient propres. Le second élément fondamental de cette méthodologie consiste à concevoir les différents services sanitaires à rendre comme des processus, et à travailler chacun d’eux comme un ensemble d’activités, d’intrants et de procédés systématiquement organisés pour la prestation du service zoosanitaire spécifique. En plus de permettre une planification adéquate de chacun des services, le travail par processus facilite l’identification, l’analyse et la recherche de solutions effectives aux problèmes qui peuvent survenir pendant la prestation du service. Le troisième élément fondamental de la méthodologie proposée est le contrôle et l’amélioration constants des processus qui composent les différents services sanitaires, spécialement au moyen du cycle de Deming (planifier, exécuter, vérifier, réagir). La stratégie proposée requiert du réalisme et du pragmatisme, dans le but d’éviter la création de fausses attentes en mettant sur pied des systèmes de qualité trop ambitieux. Au début des activités, il faut éviter une trop forte publicité et créer des programmes ciblés et bien définis, dont les résultats prévus soient simples, directs et reconnaissables à court terme pour tout observateur. Au début, on conseille de remplacer le terme « qualité » par « amélioration de la prestation des services ». Il est important que le personnel reçoive une certaine forme de reconnaissance ou de rétroaction quand il a atteint des résultats positifs. On doit accorder de l’importance aux activités de motivation et de prise de conscience du personnel.