La durabilité vise à créer des conditions de vie harmonieuses sur terre sans pour autant menacer les ressources naturelles essentielles qui devraient revenir de droit aux générations à venir. La « médecine durable » n’est que l’une des nombreuses démarches possibles pour garantir cette durabilité et la coexistence pacifique. Cette forme durable de médecine propose un système peu compliqué pour préserver la santé de l’homme et des animaux, que ce soit aujourd’hui ou dans un avenir plus éloigné. Elle fait appel à la sagesse, au savoir et à l’art de guérir des Anciens, qu’elle associe aux avantages et aux progrès techniques de la science moderne et des autres disciplines médicales, et constitue une approche intégrée de la guérison fondée sur des moyens préventifs, fiables et abordables. En outre, le terme de « médecine durable » sous-entend que les principaux produits thérapeutiques utilisés dans sa pratique peuvent être remplacés ou reconstitués en causant un minimum de dommages à l’environnement après leur récolte. La médecine durable a pour but de maintenir l’équilibre naturel, d’autoriser la coexistence et la reproduction des quelque 7 à 100 millions d’espèces vivantes présumées et d’assurer l’avenir à long terme de notre planète. La planète est en proie à une crise écologique : l’environnement a subi plus d’effets anthropogènes préjudiciables au cours du dernier siècle qu’aux siècles précédents. L’usage abusif de médicaments et l’épuisement concomitant du système immunitaire chez l’homme et les animaux suscitent une vive inquiétude. Comme l’enseignent de nombreuses médecines traditionnelles, la faculté d’un système de défense efficace à évoluer sous la pression des facteurs endogènes et exogènes s’avère déterminante pour l’état de santé et la survie. Une telle adaptation ne peut s’envisager qu’en privilégiant une approche préventive plutôt que curative des soins de santé. Les partisans de la médecine durable préconisent cette même démarche, qui repose sur un diagnostic correct et un traitement médicamenteux personnalisé et adapté. Selon les auteurs, la médecine durable, qui conjugue les avantages des médecines moderne, traditionnelle et complémentaire, représente la démarche idéale pour la prestation de services de santé de meilleure qualité à l’homme et aux animaux. Ils retracent rapidement l’historique des médecines traditionnelles et proposent des stratégies pour assurer un développement durable de la médecine. Ils soulignent également quelques facteurs importants dans l’élaboration d’une médecine durable destinée aux animaux et encouragent les vétérinaires à adopter une telle approche dans le traitement des animaux