Les bactéries résistantes aux agents antimicrobiens sont extrêmement répandues. Les auteurs font le point sur la distribution des bactéries résistantes dans les exploitations agricoles. Les populations humaines et animales et les sites dans lesquels ces populations évoluent constituent autant de réservoirs pour les colonies de bactéries susceptibles de devenir résistantes aux antimicrobiens. L’écosystème des exploitations agricoles offre un cadre dans lequel les bactéries et les gènes résistants ont tout loisir d’émerger, de proliférer et de se propager. La dissémination se produit tout au long de la chaîne alimentaire ou par plusieurs autres voies. La recherche écologique, épidémiologique, moléculaire et mathématique est mobilisée pour élucider l’origine et le développement du problème de la résistance aux agents antimicrobiens ainsi que ses liens avec l’utilisation d’antibiotiques. L’utilisation prudente et responsable des antibiotiques est un aspect essentiel de la démarche éthique visant à protéger la santé animale et à assurer la sécurité sanitaire des aliments. Si l’utilisation responsable des antibiotiques est indispensable pour les besoins de la recherche, un réel progrès dans la maîtrise de la résistance aux agents antimicrobiens exige qu’une « utilisation prudente » soit instaurée à tous les niveaux de l’activité des élevages, en tant que partie intégrante des bonnes pratiques de gestion.