Résumé (suite)
La distinction entre la valeur financière (prix payé par le consommateur pour un bien ou un service) et la valeur économique (le montant le plus élevé qu’il serait disposé à payer pour ce même bien ou service) est un aspect important. Les ressources allouées à la santé animale génèrent à la fois des coûts et des bénéfices, financiers et économiques. De plus, du fait des externalités, ces coûts et bénéfices sont de nature tant privée que sociale, facteur essentiel à prendre en compte pour les maladies infectieuses. Dans les situations où les décisions en matière de production animale obéissent aux seuls impératifs du profit privé, sans tenir compte des répercussions sur la santé animale, les gouvernements ont un rôle incitatif à jouer pour que le secteur de l’élevage infléchisse son action en vue de résultats efficients pour la société.