Résumé (suite)
À la lumière de ces résultats, l’amélioration de la qualité bactériologique du lait repose sur l’instauration d’une politique de qualité, visant à vulgariser les bonnes pratiques d’hygiène tout au long de la chaîne de production laitière et à mettre en place une prime à la qualité bactériologique du lait.