Résumé (suite)
La difficulté de contrôler ce type de variant est liée à celle d’obtenir une réponse immune précoce, en raison du risque de neutralisation du virus vaccinal par les anticorps d’origine maternelle. Le calcul mathématique de la date optimale de vaccination et l’utilisation de vaccins insensibles aux anticorps résiduels ont permis un meilleur contrôle des virus hypervirulents.