Résumé (suite)
De même, l’apparition d’anticorps était plus fréquente chez les bovins de races croisées que chez les bovins de race exotique (rapport de cotes = 4,6 ; IC à 95 % : 1,5–14,1). Ces résultats font état de l’ampleur de l’exposition des bovins laitiers au virus de la FCO au Népal. Les auteurs préconisent d’intégrer les bovins de races laitières dans le plan de surveillance de l’infection par le virus de la FCO au Népal et de sensibiliser les éleveurs sur les conséquences potentielles de cette maladie.