Résumé (suite)
Le coût de la trousse commerciale était de 2,7 à 5,2 fois plus élevé que celui de l’ELISA 316v pour un nombre de tests équivalent, la variation étant fonction du nombre de plaques analysées par série. Dans le cadre d’une surveillance exercée au niveau des troupeaux, la sensibilité moindre de l’ELISA 316v par rapport à l’ELISA commerciale doit être compensée par une plus grande traille de l’échantillon, mais malgré cela l’épreuve optimisée reste la moins coûteuse. L’épreuve anti- 316v est intéressante pour le diagnostic de la maladie de Johne dans le cheptel ovin, en particulier dans les pays en développement où le coût de la main d’oeuvre est moins élevé que celui des consommables utilisés dans les tests.