Résumé (suite)
Les deux groupes thématiques ont identifié des domaines où la collaboration et le renforcement des capacités permettront d’améliorer les prestations de services vétérinaires. Les résultats ont montré de manière concluante que la prestation de services vétérinaires en Inde est limitée non pas tant par le manque d’organisations ou de programmes dédiés que par l’incapacité des organisations à travailler en collaboration. Les mesures nécessaires pour améliorer l’efficacité de la prestation de services vétérinaires sont les suivantes : intégrer davantage d’étudiants diplômés ; soutenir la création de nouvelles facultés vétérinaires ; recruter des vétérinaires enseignants et de terrain ainsi que des para-professionnels vétérinaires ; reconduire les départements de formation permanente dans les facultés vétérinaires afin de développer des liens avec les départements de production animale ; financer (par des subventions spéciales du gouvernement central) le développement d’infrastructures dans tous les départements de production animale et les facultés vétérinaires ; créer une faculté vétérinaire modèle conforme aux normes internationales sur l’enseignement de la médecine vétérinaire, ainsi que quatre centres de formation des formateurs consacrés exclusivement au renforcement des capacités des secteurs vétérinaire et de production animale. Les auteurs proposent quelques plans d’action pour la mise en œuvre de ces recommandations.