Résumé (suite)
La grande variabilité génétique du micro-organisme a des répercussions importantes sur les mesures de contrôle qui seront prises à l’avenir et entraîne des difficultés particulières pour la mise au point d’un vaccin conférant une protection efficace contre l’exposition aux tiques. La recherche se poursuit, axée sur trois catégories différentes de vaccin : inactivé, vivant atténué et recombinant. L’auteur fait le point sur l’état actuel du développement de ces trois vaccins.