Les deux tiers des terres agricoles de la planète sont des pâturages. La plupart des écosystèmes semi-arides et des écosystèmes d’altitude étant impropres aux cultures, les uns à cause de leur faible pluviométrie, les autres à cause du relief montagneux, c’est principalement un mode d’élevage mobile, sous différentes formes, qui y est pratiqué. Comme le système digestif humain n’est pas capable d’assimiler la cellulose contenue dans l’herbe, il n’y a que grâce à l’élevage qu’une prairie peut constituer une source de nutriments pour l’homme. Le pastoralisme extensif est donc la manière la plus productive d’utiliser ces terres. D’autre part, en plus de nourrir les humains et les animaux, l’élevage pastoral absorbe le carbone et fournit un revenu de subsistance à des populations qui ne pourraient survivre autrement dans ces régions.

Vol. 35(2), Août 2016, Trilingue
ISBN 978-92-9044-997-3
21 × 29,7 cm, 391 pages
Réf. : R35-2, Prix : 70 EUR