Auteurs
E.A. León, A.M. Perez, M.A. Stevenson, B. Robiolo, N. Mattion, C. Seki, J. La Torre, A. Torres, B. Cosentino & S.J. Duffy

Résumé (suite)

Le niveau de protection était variable d’un district à l’autre ; il était plus élevé parmi les bovins âgés d’un à deux ans que chez les veaux de 6 à 12 mois, et le pourcentage de bovins protégés était plus élevé dans les études plus récentes. Les résultats de cette étude permettront aux Services vétérinaires nationaux de mener des enquêtes approfondies sur la situation des districts où le niveau de protection s’est avéré inférieur à la moyenne régionale. Les auteurs proposent que cette méthodologie soit utilisée pour évaluer l’efficacité des campagnes de vaccination dans d’autres pays ou régions appliquant des campagnes systématiques de vaccination massive contre la fièvre aphteuse.