Auteurs
O.B. Sutcliffe, G.G. Skellern, F. Araya, A. Cannavan, J.J. Sasanya, B. Dungu, F. van Gool, S. Münstermann & R.C. Mattioli

Résumé (suite)

Un partenariat international a été mis en place, formé par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, la Fédération internationale pour la santé animale, l’Alliance mondiale pour les médicaments vétérinaires destinés à l’élevage (GALVmed), l’Université de Strathclyde et l’Agence internationale de l’énergie atomique (avec le soutien essentiel de l’Organisation mondiale de la santé animale) afin d’élaborer des normes applicables au contrôle de la qualité et à l’assurance qualité pour les médicaments trypanocides, dans le but de transférer ces méthodologies à deux laboratoires de contrôle d’Afrique subsaharienne qui feront office d’institutions de référence en la matière dans leurs régions respectives. Les travaux de ce partenariat international permettront de mettre en œuvre des mesures visant à lutter contre les médicaments trypanocides non conformes ou contrefaits pour le traitement de la trypanosomose. Les auteurs fournissent, en annexe du présent article, des monographies sur l’acéturate de diminazène (synonyme : diacéturate de diminazène), le chlorhydrate de chlorure d’isométamidium, le chlorure et le bromure d’homidium ainsi que sur la formulation de ces composants pour un usage vétérinaire. Néanmoins, les auteurs déconseillent de recourir au bromure ou au chlorure d’homidium en raison de leur caractère mutagène, qui a été démontré chez certains modèles animaux, et de leurs propriétés carcinogènes suspectées.