Résumé (suite)
Si les professionnels et les propriétaires d’animaux de compagnie comprenaient mieux le comportement animal, cela les aiderait à répondre plus efficacement aux besoins des chiens et des chats et à identifier les problèmes, et permettrait également de réaliser en connaissance de cause des évaluations objectives du bien-être de ces animaux afin de leur offrir une meilleure qualité de vie. Les pratiques d’élevage responsables devraient chercher à minimiser les risques pour le bien-être animal, tout en essayant d’accroître la diversité génétique et de sélectionner des traits susceptibles d’aider les chiens et les chats à occuper la place qui leur revient dans un monde en pleine mutation.