Résumé (suite)
Les auteurs explorent certaines questions liées à la sélection animale et au bien-être animal, notamment comment définir et améliorer l’adéquation entre, d’une part, un animal issu d’une sélection, et d’autre part, l’environnement ou le système au sein duquel il sera élevé. Les auteurs concluent à la nécessité de mieux comprendre les effets des interactions entre génotype et environnement sur les traits liés à la santé et au bien-être, afin de développer des programmes de sélection animale en connaissance de cause et d’améliorer ainsi les traits d’adaptation environnementale chez les animaux. Ils plaident également pour le développement de mesures génétiques valables permettant d’évaluer la santé et le bien-être, pour une meilleure prise en compte des effets potentiels des premières phases de la vie sur les capacités d’adaptation environnementale et enfin pour la prise en compte de l’impact du changement climatique sur les programmes de sélection.