Résumé (suite)
L’épreuve ELISA a donné des résultats négatifs pour Trichinella spp. et des résultats aussi bien positifs que négatifs pour les salmonelles et les Yersinia spp. L’analyse des paramètres de gestion des élevages n’a pas révélé de différences significatives ; par conséquent, les seuils limites pour la détection des salmonelles et de Yersinia spp. ont été relevés, afin que les élevages présentant des défaillances au niveau de l’hygiène puissent être identifiés. L’analyse a également pris en compte les résultats des analyses post-mortem probablement imputables à des « problèmes d’hygiène au niveau de l’exploitation ». En conséquence, trois élevages qui avaient pris des décisions de gestion particulières ont été identifiés comme ayant pu contribuer à l’abondance des pathogènes détectés par ELISA. L’étude n’a pas relevé de corrélation entre les résultats des examens de laboratoire et les paramètres de gestion tels qu’ils ressortaient de questionnaires simples (réponses oui/non), mais une analyse plus poussée des données disponibles aurait peut-être permis d’établir un tel lien.