La trichinellose est une parasitose dangereuse pour la santé publique. Jusqu'à une période récente, on a cru qu'elle ne poserait bientôt plus de problème dans ce domaine, mais il apparaît désormais qu'elle continue de menacer la sécurité sanitaire des aliments, surtout dans les régions à faibles ressources. Dans le paradigme classique de la trichinellose chez l'homme, celui-ci jouait un rôle d'hôte « complice aveugle » de Trichinella spiralis lorsqu'il consommait de la viande de porc infestée ; or, cette structure épidémiologique semble depuis peu profondément ébranlée. On sait maintenant qu'il existe au moins huit espèces de Trichinella, avec de nombreuses sources de contamination pour l'être humain dans les viandes, notamment la viande de cheval, la viande de gibier à poils et à plumes et la chair de reptiles. Si le cycle domestique (où interviennent les porcs d'élevage) reste un facteur de risque important de trichinellose, le rôle des animaux sauvages et des espèces domestiques non porcines s'est considérablement accru. Cette évolution impose de réévaluer les approches classiques en matière d'épidémiologie, de surveillance et de prophylaxie de la trichinellose.

Lignes directrices OMS/FAO/OIE pour la surveillance, la gestion, la prévention et la prophylaxie de la trichinellose entendent apporter aux chercheurs, au public et aux organismes de santé publique chargés de la prophylaxie et de la prévention de la trichinellose un aperçu de l'état actuel des connaissances sur cette maladie. L'ouvrage reflète le savoir et l'expertise acquis au fil des ans par des spécialistes mondiaux de cette zoonose en tenant compte des dernières découvertes et des progrès accomplis dans les domaines de la biologie, de la systématique, de l'épidémiologie, du diagnostic, de la gestion des cas, de la prévention et de la prophylaxie de Trichinella. L'accent est mis sur les méthodologies et les procédures concrètes. Ces Lignes directrices contiennent également des recommandations et des conseils relatifs à la conception, au suivi et à l'évaluation de programmes, y compris la nouvelle stratégie consistant à désigner des zones indemnes de Trichinella et à délivrer des certificats sanitaires au niveau des fermes. A travers cette publication, les auteurs espèrent fournir un instrument et des ressources utiles non seulement pour détecter et traiter la maladie efficacement, mais aussi pour développer des programmes de prévention et de prophylaxie permettant de venir à bout de cette zoonose parasitaire ubiquiste et persistante.