Résumé
En 2011, par une résolution conjointe adoptée lors de la 79e Session générale de l’Assemblée mondiale des Délégués de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et de la 37e Conférence de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ces deux organisations ont officiellement proclamé l’éradication mondiale de la peste bovine et recommandé les mesures de suivi à mettre en place pour préserver ce nouveau statut sanitaire, si difficilement acquis. L’éradication est un objectif atteignable pour toutes les maladies des animaux domestiques, à condition que leur épidémiologie ne soit pas trop complexe et que l’on consacre à sa réalisation les outils, les ressources et les politiques nécessaires. Au niveau national, l’éradication tient inévitablement compte des priorités du pays ; au niveau mondial, elle exige la mise en place d’initiatives et d’un leadership internationaux, afin d’intégrer ces outils dans un cadre mondial destiné, en premier lieu, à éliminer toute possibilité de transmission dans les zones affectées, puis à apporter la preuve que cet objectif a été atteint. En raison de la simplicité de sa chaîne de transmission et de la grande fragilité du virus bovipestique dans le milieu extérieur, la peste bovine a toujours été considérée comme une maladie qui pouvait être contrôlée, voire éradiquée, dans le cadre d’une démarche zoosanitaire. Avec le tournant productiviste de l’agriculture à partir de 1945, les programmes de vaccination tant nationaux que mondiaux ont pris de plus en plus d’importance et d’ampleur. Étant donné que la peste bovine se propage le plus souvent suite aux mouvements de bétail liés aux échanges internationaux, il était crucial d’assurer une synchronisation des programmes de vaccination dans toutes les régions où la maladie est présente à l’état endémique, objectif auquel ont pleinement souscrit l’Union européenne, l’Agence pour le développement international des États-Unis, l’Agence internationale de l’énergie atomique, le Bureau interafricain des ressources animales de l’Union africaine, la FAO et l’OIE. Les auteurs retracent l’histoire de l’éradication de la peste bovine depuis les travaux de pionnier de Giovanni Lancisi au début du 18e siècle jusqu’à l’éradication mondiale réalisée en 2011.
 
Mots-clés
Éradication – Peste bovine.