Les auteurs discutent des mécanismes permettant de faciliter cette coordination ainsi que des conséquences pour les organisations internationales, dont l’OIE et l’OMS. Des exemples de programmes intégrés de surveillance de la santé animale, des agents pathogènes présents dans les aliments et des toxi-infections alimentaires sont présentés en prenant le cas de différents agents pathogènes dans différentes régions du monde. Les outils scientifiques et techniques destinés à promouvoir la coordination des politiques de surveillance qui assurent la sécurité sanitaire de l’ensemble de la chaîne alimentaire sont également abordés. Parmi ces outils figurent des méthodes analytiques améliorées et des mécanismes avancés de traçabilité permettant de relier les animaux vivants aux aliments qui en sont tirés.