Résumé
Un grand nombre de systèmes de production animale dans le monde a recours aux produits agrochimiques, aux médicaments vétérinaires, aux antibiotiques et à la complémentation des aliments destinés aux animaux, ce qui leur permet d’accroître les quantités de denrées alimentaires produites tout en réduisant les coûts de production. Toutefois, à l’heure actuelle, les consommateurs sont devenus plus exigeants en matière de qualité et veulent que les denrées alimentaires qu’ils achètent soient exemptes de risque pour l’environnement et de résidus chimiques, tout en présentant des garanties de traçabilité et de respect des normes relatives au bien-être animal, ce que les méthodes de production biologique sont censées offrir. Pour les producteurs des pays en développement, la production biologique n’est pas seulement un défi ; elle constitue également une voie d’accès à de nouveaux débouchés d’exportation. L’agriculture biologique est pratiquée par 1,2 million de producteurs dans 141 pays, avec une production en hausse constante de 15 % par an. Si la plupart des pays tropicaux exportent désormais des produits issus de l’agriculture biologique, les productions animales biologiques n’y ont guère connu un tel essor, à l’exception de la viande de bœuf « bio » produite au Brésil et en Argentine. Pour l’instant, l’Union européenne et d’autres pays développés constituent l’essentiel des destinations commerciales pour les productions animales biologiques. Néanmoins, les pays tropicaux ne peuvent se permettre de négliger ce nouveau système de production animale. La production biologique requiert un haut niveau de savoir-faire et de gestion. Les éleveurs doivent être versés dans les normes, les principes et les pratiques de la production biologique, qui exigent des connaissances et des compétences spécialisées. Dans les productions biologiques, ce n’est pas seulement le produit final qui est visé par les procédures d’inspection et d’approbation des organismes de certification accrédités, mais la totalité du processus de production. La production animale biologique est en pleine évolution, et il faudra mener des recherches approfondies pour en assurer la pérennité. Les auteurs examinent les perspectives d’avenir des productions animales biologiques, ainsi que les difficultés spécifiques des pays en développement et tropicaux dans ce domaine.
 
Mots-clés
Bien-être animal – Climats chauds – Denrées alimentaires issues de l’agriculture biologique – Environnement tropical – Normes de certification – Préférences des consommateurs – Problème – Production animale biologique.