Résumé
Depuis 2004, le Laboratoire national de référence français pour la peste porcine classique (PPC) réalise annuellement un essai inter-laboratoires d’aptitude (EILA) visant à évaluer l’aptitude des laboratoires vétérinaires locaux à utiliser la réaction de polymérisation en chaîne (PCR) en temps réel pour détecter le virus de la PPC. Les auteurs présentent les résultats de cet EILA sur une période de cinq ans (de 2004 à 2008). L’EILA a porté sur 20 échantillons testés en aveugle. La même série d’échantillons a été utilisée durant les cinq années. Le nombre de laboratoires participant à l’EILA est passé de 4 en 2004 à 13 en 2008. Les EILA ont fait ressortir les conclusions suivantes : le risque de contamination croisée entre échantillons et la mauvaise préparation des ARN existe, y compris dans les laboratoires expérimentés ; le choix des échantillons doit être précédé d’une vérification rigoureuse de leur homogénéité ; les échantillons stockés à une température de –80 °C restent stables pendant plusieurs années ; les conditions de transport médiocre n’endommagent pas les échantillons pour ce qui concerne la capacité de détection du virus de la PPC. Ces résultats permettront de concevoir un nouvel éventail d’échantillons de manière à améliorer la qualité globale de l’EILA, ce qui encouragera les laboratoires à vérifier et à améliorer leurs procédures et leurs compétences en matière de PCR. Il s’agit d’une excellente méthode pour évaluer les performances des laboratoires.
 
Mots-clés
Diagnostic de laboratoire – Essai inter-laboratoires d’aptitude – Gestion de la qualité – Laboratoire de référence – Peste porcine classique – Pestivirus – Réaction de polymérisation en chaîne en temps réel.