Résumé
Le commerce international des abeilles et de leurs produits pose des problèmes complexes, notamment en raison de la diversité des origines de ces abeilles et produits et des multiples usages qui en sont faits. Principal facteur de risque de dissémination des maladies, le commerce des abeilles forme un marché très dynamique, dont une partie demeure informelle. Le déclin de la santé des abeilles dans le monde se poursuit, parallèlement à la propagation d’agents pathogènes, de pestes, de parasites et de maladies due aux échanges internationaux légaux ou frauduleux, et à certaines introductions imprudentes réalisées par des professionnels non avertis. La régulation des échanges internationaux permet à de nombreux pays de protéger la santé des abeilles mais leur impose aussi certaines contraintes. Les pays membres de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) doivent limiter les restrictions commerciales aux seules importations présentant un risque sanitaire bien identifié. Les importations qui ne comportent aucun risque sanitaire ne devraient pas faire l’objet de restrictions. Dans le domaine de la santé des abeilles, l’OMC se réfère de plus en plus aux normes internationales élaborées par l’Organisation mondiale de la santé animale, dont le but est de prévenir la propagation des maladies animales tout en facilitant les échanges commerciaux d’animaux et de produits d’origine animale.
 
Mots-clés
Abeille – Abeille mellifère – Accord SPS – Agent pathogène – Apis mellifera – Commerce international – Évaluation du risque – Maladie – Peste – Organisation mondiale de la santé animale – Organisation mondiale du commerce – Parasite – Produits des abeilles – Réglementation.