Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

L’utilisation de la génomique pour identifier de nouveaux agents antimicrobiens

Auteur(s) : W.H. Kim, H.S. Lillehoj & C.G. Gay

Résumé :

Il est devenu impératif de développer de nouveaux agents antimicrobiens utilisables en production animale et de mettre au point des stratégies alternatives permettant de réduire l’utilisation des antibiotiques et de faire face aux enjeux de la résistance aux agents antimicrobiens. Les nouveaux outils rendus possibles par l’analyse à haut débit de l’expression génique permettent de découvrir les peptides antimicrobiens synthétisés par l’hôte. Parmi les antibiotiques naturels codés par des gènes qui suscitent actuellement le plus d’intérêt figurent les peptides antimicrobiens tels que la granulysine humaine et son homologue pluri-espèces, la NK-lysine, qui déclenchent une réponse protectrice contre un large éventail d’agents microbiens et constituent l’une des principales composantes de l’immunité innée chez les vertébrés. La granulysine et la NK-lysine sont toutes deux localisées dans les granules cytolytiques des lymphocytes cytotoxiques T et des cellules NK (natural killer). Décrites dans un premier temps chez des mammifères, les NK-lysines synthétisées par l’hôte sont également présentes chez les oiseaux et il a été démontré qu’elles présentent des propriétés antimicrobiennes qui pourraient être utilisées pour contrôler d’importants agents pathogènes affectant les volailles. Les modifications morphologiques observées suite à la fixation de la NK-lysine du poulet aux sporozoïtes d’Eimeria et aux membranes d’Escherichia coli sont le signe d’un endommagement et d’une rupture des membranes cellulaires qui semblent indiquer que la NK-lysine tue les protozoaires et bactéries pathogènes par interaction directe.

Mots-clés

Alternative à l’utilisation d’antibiotiques – Espèce aviaire – Génomique – Granulysine – NK-2 – NK-lysine – Peptide antimicrobien.

< Retour