Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

Un programme réussi de lutte contre les maladies respiratoires enzootiques des porcs en Suisse

Auteur(s) : K.D.C. Stärk, R. Miserez, S. Siegmann, H. Ochs, P. Infanger & J. Schmidt

Résumé :

Jusqu’en 1993, les maladies respiratoires des porcs entraînaient des pertes estimées à plusieurs millions d’euros par an en Suisse. En 1993, un programme de contrôle national a été proposé pour lutter contre les maladies respiratoires enzootiques des porcs ; son objectif était de ramener l’incidence des cas cliniques à un taux inférieur à 1 %. Le programme portait sur la pneumonie enzootique à Mycoplasma hyopneumoniae ainsi que sur les cas cliniques de pleuropneumonie dus à Actinobacillus pleuropneumoniae (quel que soit le sérotype) et sur les cas confirmés par sérologie d’infection due au sérotype 2 d’ A. pleuropneumoniae. Le programme de lutte, lancé région par région à partir de 1996 est devenu pleinement opérationnel en 2004. Les résultats des examens cliniques, épidémiologiques et des tests de diagnostic en laboratoire ont servi à définir les mesures de lutte appropriées. La dépopulation partielle a été la méthode employée pour lutter contre la pneumonie enzootique dans les élevages porcins et les parcs d’engraissement et de finition. Une dépopulation totale a été mise en œuvre dans toutes les exploitations où A. pleuropneumoniae avait été décelé ainsi que dans les parcs de finition atteints de pneumonie enzootique. Les échanges d’animaux ont fait l’objet d’une réglementation rigoureuse pendant la durée du programme et il a été rendu obligatoire de déclarer toute suspicion de maladie respiratoire porcine. Les activités de suivi permanent ont porté sur les suspicions cliniques et/ou la détection de lésions anatomopathologiques macroscopiques à l’abattoir qui devaient faire l’objet d’une confirmation au laboratoire. En 2005, l’incidence des cas cliniques était inférieure à 1 %.

< Retour