Communiqué de presse

75e Session générale
du Comité international
de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE)

20 25 mai 2007

 

Reconnaissance officielle par l'OIE du statut sanitaire des Pays Membres

La première nouvelle liste des pays et zones officiellement reconnus comme étant «à risque
maîtrisé» ou «à risque négligeable» d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) a été confirmée. Ces nouveaux critères de classification du statut sanitaire des pays pour l'ESB, ratifiés en mai 2006, ont été appliqués pour la première fois.

Le Docteur Bernard Vallat, Directeur général de l'OIE, a déclaré : «Les dossiers sont étudiés selon une procédure rigoureusement démocratique qui implique des experts de renom international, les membres élus de la Commission scientifique de l'OIE pour les maladies animales et l'ensemble des Délégués des 169 Pays Membres à différentes étapes.»

La Session a également approuvé les listes de pays ou zones reconnus par l'OIE comme indemnes de fièvre aphteuse, de péripneumonie contagieuse bovine ou de peste bovine.

L'objectif ultime est d'atteindre le statut indemne dans un maximum de pays et de zones pour les quatre maladies prioritaires. Seule une coopération étroite peut servir cet objectif et l'OIE encourage des approches plus régionales comme celles suivies pour la fièvre aphteuse avec la Campagne d'éradication de la fièvre aphteuse en Asie du Sud-Est (SEAFMD) et les pays du Mercosur.
En mars 2007, l'Argentine, le Brésil et le Paraguay ont décidé de créer, pour la fièvre aphteuse, une zone de surveillance intensive de 15 km de large le long de leurs frontières communes. Les trois pays acceptent que la procédure OIE de reconnaissance du statut sanitaire ne puisse s'appliquer à la partie de leur territoire incluse dans cette zone jusqu'à l'éradication finale de la maladie dans la région. La Bolivie a également accepté de participer à cette démarche.

L'OIE a réitéré son objectif, partagé avec la FAO, qui est de déclarer le monde indemne de peste bovine d'ici à 2010.

Améliorer la bientraitance des animaux dans le monde

Les Pays Membres ont apporté leur soutien à la nouvelle Déclaration universelle sur la bientraitance des animaux établie par la Société mondiale de protection des animaux (WSPA), un groupement de 200 organisations non gouvernementales, également membre permanent du Groupe de travail international de l'OIE pour la bientraitance des animaux.

Un protocole d'accord avec la WSPA a par ailleurs été signé pour souligner le renforcement de la collaboration entre les deux parties.

Fièvre catarrhale du mouton et rage: s'adapter aux nouveaux développements sanitaires et répondre aux besoins de la communauté internationale

À la suite des foyers sans précédent de fièvre catarrhale du mouton survenus en Europe du Nord en 2006, le chapitre du Code consacré à la maladie a été actualisé. Ce texte élargit désormais la localisation géographique potentielle de la maladie.

La Session a validé la trousse de diagnostic de la rage commercialisée par le laboratoire Bio-Rad (Platelia Rabies II). Il s'agit du premier kit soumis à la nouvelle procédure de validation et de certification des tests de diagnostic. Il figure désormais sur le registre des épreuves de l'OIE.

Une expertise vétérinaire mondiale

Le Comité international a accepté la candidature de quatre nouveaux Centres collaborateurs et de 14 Laboratoires de référence, portant à 199 le réseau mondial des Laboratoires et Centres de l'OIE.

Deux thèmes techniques ont été présentés et débattus lors de la Session, donnant lieu à des Résolutions adoptées par le Comité international.

•  Utilisation de modèles épidémiologiques pour la gestion des maladies animales.

•  Soutien permanent des objectifs et missions de l'OIE par les Laboratoires de référence et Centres collaborateurs.

La situation zoosanitaire mondiale a été examinée en détail . Le Comité international a confirmé que la situation mondiale de l'influenza aviaire hautement pathogène à virus H5N1 s'est stabilisée mais il a recommandé le maintien de la vigilance.

Dans le cadre de ses activités habituelles de normalisation, le Comité a mis à jour et adopté de nouvelles normes internationales visant à renforcer la sécurité sanitaire du commerce mondial, ainsi que des lignes directrices destinées à améliorer la surveillance des maladies animales et des zoonoses dans les pays.

Des missions d'évaluation ont été conduites en cours d'année dans 19 Pays Membres à l'aide de l'outil PVS (Performance, Vision et Stratégie) avec le soutien de plusieurs donateurs importants.

Environ 600 participants représentant les 168 Pays Membres, ainsi que des organisations intergouvernementales (FAO, OMS, Banque mondiale, OMC, etc.), régionales et nationales ont participé à cette manifestation. La Session a été honorée par la présence d'autorités de haut niveau, y compris de nombreux ministres des Pays Membres de l'OIE.

 

Informations
Programme
Participants
Rapport 2006
Presse
Entre autres
Plan d'accès
Soirées
hex33.jpg
Home
Home

>