Résumé
Le public général et les organisations internationales chargées de réglementer la profession vétérinaire attendent des vétérinaires qu’ils soient capables de percevoir l’importance du bien-être animal et de donner l’impulsion nécessaire à cette question. Cette attente plaide fortement en faveur de l’intégration du bien-être animal en tant que discipline à part entière dans les programmes d’enseignement vétérinaire. Dans cet article, les auteurs décrivent les expériences tentées à cet égard en Amérique du Sud, en soulignant la pertinence particulière accordée à certains thèmes. Ils s’inspirent des travaux majeurs publiés sur l’enseignement du bien-être animal dans les facultés de médecine vétérinaire et indiquent les priorités qu’ils ont pu identifier lors de leur propre expérience d’enseignants en Amérique du Sud, sans oublier l’expérience acquise par d’autres enseignants du continent dans ce domaine. En outre, ils examinent les principaux enjeux du bien-être animal aujourd’hui et proposent quelques stratégies permettant d’y répondre de la meilleure façon. En conclusion, les auteurs affirment que pour exercer leur métier correctement et apporter une contribution valable à la société, les vétérinaires doivent désormais maîtriser les principaux concepts et problématiques du bien-être animal et les intégrer dans leur pratique.
 
Mots-clés
Amérique du Sud – Amérique latine – Bien-être animal – Enseignement vétérinaire – Humanisme – Médecine vétérinaire – Programme d’enseignement – Programme obligatoire.