Qui pourrait oublier les monceaux de cadavres souillés de vaches et de moutons empilés par les engins mécaniques, les volutes de fumée noire s’élevant des bûchers et les énormes fosses où s’entassaient des milliers de cadavres d’animaux fauchés par l’épizootie de fièvre aphteuse qui a frappé le Royaume-Uni en 2001 ? Cette situation a été aggravée par le récit poignant des conséquences psychologiques et économiques subies par les collectivités rurales suite aux abattages sanitaires. Pour couronner le tout, le bien-fondé de ces mesures a été remis en question. Selon certaines affirmations, le recours à la vaccination aurait permis d’éradiquer la maladie plus efficacement et sans impact négatif sur l’environnement. Par ailleurs, conscient de la recherche constante et pressante de denrées alimentaires plus sûres et moins chères qui prévaut sur les marchés internationaux, le Royaume-Uni était avant tout soucieux de préserver ses exportations de bétail et de produits d’origine animale.

Il s’agit désormais de savoir comment éviter la répétition à l’avenir d’une approche inacceptable pour le public de contrôle des épizooties.

À défaut de fournir une réponse explicite à cette question simple mais comptant de nombreux paramètres, ce recueil de 42 articles s’efforce de présenter au lecteur toutes les données factuelles concernant l’interaction des divers paramètres, ainsi que les réponses qui permettront d’améliorer la gestion de futures situations analogues. L’absence de solutions prêtes à l’emploi se traduit par des divergences de vues qui se reflètent, dans une certaine mesure, dans les opinions exprimées par les différents auteurs.

Les articles présentés traitent du comportement et de l’impact de la fièvre aphteuse dans différentes parties du monde (illustrant de ce fait le caractère véritablement mondial du problème), ses conséquences économiques dans les pays industrialisés et les pays en développement, ainsi que les aspects techniques liés à l’épidémiologie et à la lutte contre la maladie. On y examine également l’impact des mesures prophylactiques sur l’environnement, le point de vue des éleveurs et le bien-être animal.

Cet ouvrage intéressera les vétérinaires et autres professionnels de la santé animale, notamment les personnes impliquées dans la gestion des situations d’urgence créées par les maladies animales, les agroéconomistes, les consommateurs, les écologistes concernés par les questions agricoles et les effets des maladies animales sur les éleveurs et leurs sources de revenus, ainsi que sur les animaux.