Titre
La transmission intra et inter-espèces du virus H7N7 de l’influenza aviaire hautement pathogène lors de l’épizootie d’influenza aviaire survenue en 2003 aux Pays-Bas

Résumé
L’épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène (IAHP) due au virus H7N7 survenue aux Pays-Bas en 2003 est probablement le résultat de la transmission inter-espèces d’un virus de l’influenza aviaire faiblement pathogène (IAFP) à partir d’oiseaux sauvages vers les populations de volailles domestiques, suivie de la transmission intra-espèce du virus chez ces dernières. La transmission intra-espèce du virus H7N7 (devenu hautement pathogène) a abouti facilement, aussi bien entre troupeaux qu’à l’intérieur d’un même troupeau. De ce fait, dans les deux zones affectées qui comportaient une forte densité avicole, l’élimination de toutes les volailles était la seule solution permettant d’endiguer l’épizootie. D’après les modèles spatiaux, cette solution n’a été pratiquée que dans ces deux zones aux Pays-Bas. Il y a eu également des cas de transmission inter-espèces au porc et à l’homme. Il a été établi que la transmission ultérieure intra-espèce a été négligeable chez le porc (R0 < 1). Rétrospectivement, on peut considérer qu’il en a été de même chez l’homme.
 
Mots-clés
Épidémie – H7N7 – Influenza – Ratio de reproduction – Transmission – Volaille.