Bien que la mutation de la souche H5N1 du virus de l’IAHP en virus responsable de la prochaine pandémie de grippe humaine ne soit absolument pas certaine, cette éventualité et les inquiétudes des responsables politiques et du public quant aux conséquences catastrophiques d’une inéluctable pandémie de grippe ont donné lieu à des efforts énormes visant à améliorer le diagnostic, à mieux comprendre l’épidémiologie de l’influenza aviaire, à évaluer la base moléculaire de la virulence du virus de l’influenza, la spécificité de l’hôte et à concevoir des vaccins plus performants tant pour les animaux que pour l’homme. Cette intensification de la recherche a abouti à un accroissement important de nos connaissances sur les virus de l’influenza aviaire et sur le rôle qu’ils jouent chez les animaux et l’homme. Ce numéro de la Revue présente un bilan complet de notre compréhension actuelle de la maladie. Les principaux experts de l’influenza ont accepté d’échanger leur point de vue et les résultats les plus récents obtenus afin de présenter une synthèse de l’état actuel des connaissances.