Auteurs
H.C. Chauhan, S.K. Biswas, K. Chand, W. Rehman, B. Das, A.I. Dadawala, B.S. Chandel, H.N. Kher & B. Mondal

Résumé (suite)

Les analyses de séquences ont montré la parenté de ces isolats avec une autre souche du virus BTV-1 (souche SKN-8) isolée à partir de vecteurs Culicoides qui avaient été capturés dans la même exploitation un mois après les premiers avortements. L’isolement du virus BTV-1 à partir de fœtus est probablement le signe d’une transmission transplacentaire de la souche sauvage, car aucune souche du BTV-1 atténuée ou adaptée en laboratoire n’a jamais été utilisée dans cette région. Ce fait n’est pas sans conséquences sur l’épidémiologie de la fièvre catarrhale ovine, compte tenu des nombreux sérotypes du virus circulant en Inde.