Résumé (suite)
La caractérisation des sérogroupes auxquels appartenaient les souches isolées a mis en évidence la présence de six sérogroupes (A, B, C, E, F et I). L’infection par des souches appartenant à un seul sérogroupe a été constatée dans 448 échantillons positifs (soit 93,7 %), tandis que 30 autres échantillons (soit 6,3 %) présentaient une infection à souches multiples appartenant à deux sérogroupes. Que les infections soient imputables à un seul ou à plusieurs sérogroupes, le sérogroupe B était le plus représenté, étant présent dans 50,4 % des échantillons et distribué dans tous les districts ; venaient ensuite le sérogroupe I, retrouvé dans 29,3 % des échantillons, le sérogroupe A retrouvé dans 14 % des échantillons, le sérogroupe F retrouvé dans 6,7 % des échantillons et enfin le sérogroupe C retrouvé dans 5,6 % des échantillons. Le sérogroupe E a été détecté dans un seul échantillon. Il s’agit de la première détection des sérogroupes A et F en Inde. Les 58 souches de D. nodosus isolées dans un sous-échantillon contenant différents sérogroupes se sont toutes avérées virulentes, comme l’ont démontré la production de protéases thermostables et la présence de l’intégrase A du gène intA. Cette étude sur l’isolement et la caractérisation de D. nodosus confirme la présence du piétin virulent dans les régions tropicales du sud de l’Inde.