La science du bien-être animal, qui a déjà près de quarante ans, a été élaborée à partir des disciplines suivantes : l'éthologie, la physiologie, la pathologie, la biochimie, la pharmacologie, la génétique, l'immunologie, la nutrition, les neurosciences cognitives et l'épidémiologie vétérinaire ; dont elle a intégré les connaissances et la compréhension pratique. Ces idées fondamentales ont évolué avec le temps pour aboutir aux connaissances dont nous disposons actuellement en la matière. Nous savons donc aujourd'hui que le bien-être animal est un état propre à un animal, qui correspond à la somme de toutes les expériences émotionnelles ou affectives, tant d'origine interne qu'externe, que l'animal peut vivre à tout instant.
Ce numéro de la Revue, dont le thème a été suggéré par le Centre collaborateur de l'OIE pour la science du bien-être animal et l'analyse bioéthique, décrit la réflexion menée actuellement à l'égard des facteurs qui favorisent ou compromettent la productivité, la santé et le bien-être des nombreuses espèces animales utilisées par l'homme. Ce numéro couvre également les évolutions probables de la gestion et de la réflexion en matière de bien-être animal et, dans la mesure du possible, répertorie l'influence des divers facteurs pratiques, économiques, politiques, socioculturels et religieux qui peuvent être rencontrés, de par le monde, dans différents contextes culturels.

Vol. 33 (1), avril 2014, Trilingue
ISBN 978-92-9044-929-4
21 x 29,7 cm
Réf. : R 33 (1), Prix : 65 €