Résumé
Les personnes qui, par leur activité, exercent le plus d’influence sur la prévention, la détection et la préparation à la lutte contre les maladies des animaux d’élevage sont sans conteste celles qui s’occupent des animaux dans les exploitations et celles qui sont chargées d’élaborer les politiques de santé animale. Il est essentiel que toutes leurs décisions, qu’il s’agisse de gestion quotidienne ou de réglementation de la santé animale, soient fondées biologiquement. En particulier, elles doivent reposer sur une solide connaissance des grands principes régissant la propagation et la prophylaxie des maladies animales. Les auteurs résument ces principes tels qu’ils ont été exposés dans des publications antérieures, en les présentant sous forme de modèles simples. Ces modèles peuvent servir à diffuser certains concepts parmi des lecteurs qui n’ont pas le temps d’étudier des modèles plus élaborés. Il s’agit de modèles illustrant la relation entre l’apparition de nouveaux cas d’une maladie (à partir des cas existants – donc le ratio de reproduction R), d’une part, et la durée d’infectiosité des cas existants, le taux d’exposition, le taux de transmission et la susceptibilité, d’autre part. Les modèles sont des outils précieux pour appréhender ces concepts et faciliter une prise de décisions plus efficace en vue de prévenir et détecter les maladies, mais aussi de préparer une prophylaxie adéquate avant que le foyer ne devienne ingérable. Ces concepts de base s’appliquent à toutes les maladies animales et humaines.
 
Mots-clés
Communication – Détection – Modèles de propagation et de contrôle des maladies – Participation éclairée des parties prenantes – Préparation – Prévention des maladies – Prophylaxie – Ratio de reproduction.