Résumé
Il est indispensable de procéder à l’évaluation des modèles de propagation et de prophylaxie des maladies animales avant de les utiliser pour étayer les décisions concernant la lutte contre les maladies animales ou leur gestion. L’évaluation des modèles épidémiologiques comporte deux étapes importantes, la vérification et la validation. La vérification consiste à démontrer qu’un modèle issu d’un programme informatique fonctionne correctement et qu’il se comporte conformément aux objectifs visés lors de sa conception. La validation est le processus consistant à déterminer si le modèle est approprié par rapport au système qu’il est censé représenter. La validation d’un modèle épidémiologique vétérinaire porte sur des aspects tels que, par exemple, la justesse des représentations fournies par le modèle de la cinétique de la maladie étudiée dans une population donnée, ou de l’application des différentes mesures de prophylaxie envisageables. L’évaluation des modèles épidémiologiques, tout comme leur développement constituent un processus subjectif et continu, voué à connaître des phases de changement et de perfectionnement. L’évaluation d’un modèle n’a pas pour but de démontrer que celui-ci fournit une représentation « vraie » ou « juste » d’un système, mais de le soumettre à un examen minutieux afin qu’il puisse être utilisé, avec un niveau de confiance approprié, en appui de la prise de décisions. Afin de faciliter la vérification et la validation des modèles, les concepteurs des modèles épidémiologiques devraient indiquer clairement les objectifs, hypothèses de départ et contraintes de ces modèles, fournir un descriptif détaillé de leur cadre conceptuel, indiquer les phases de validation déjà entreprises pour tester le modèle et exposer précisément les sources d’où procèdent les données ainsi que les procédures employées pour configurer les paramètres d’entrée à partir de ces données.
 
Mots-clés
Crédibilité d’un modèle – Évaluation d’un modèle – Validation d’un modèle – Vérification d’un modèle.