Titre
Détection de séquences de l’herpèsvirus bovin 1 chez des yaks (Bos grunniens) atteints de kératoconjonctivite au moyen d’une technique d’amplification en chaîne par polymérase nichée de haute sensibilité
 
Auteurs
S. Bandyopadhyay, S. Das, K.K. Baruah, P. Chakravarty, D. Chakrabarty, T. Sarkar, B. Pal, S. De, D. Pan, A.K. Bera, S. Bandyopadhyay & D. Bhattacharya
 
Résumé
Trente-sept yaks (Bos grunniens) atteints de kératoconjonctivite et 22 yaks en bonne santé ont été soumis à des tests visant à déterminer le rôle joué par l’herpèsvirus bovin de type 1 (BoHV-1) dans l’apparition de cas de kératoconjonctivite chez le yak. La technique d’amplification en chaîne par polymérase (PCR) nichée a détecté des séquences nucléiques des glycoprotéines B et E du BoHV-1 dans tous les écouvillons conjonctivaux prélevés sur des yaks atteints de kératoconjonctivite. Dans 21 cas, Moraxella bovis (M. bovis) et Neisseria spp. ont été détectés en même temps que les séquences du BoHV-1. Les séquences amplifiées du BoHV-1 étaient identiques et aucune variation nucléotidique n’a été constatée par rapport à une souche de référence du BoHV-1 lors de l’analyse de polymorphisme de conformation simple-brin (SSCP) des séquences amplifiées d’ADN. Aucun produit d’amplification de séquences du BoHV-1 n’a été obtenu à partir des échantillons provenant de yaks en bonne santé. En revanche, M. bovis et Neisseria spp. ont été retrouvés dans les écouvillons conjonctivaux de deux yaks en bonne santé (9,09 %). Les échantillons issus de 35 yaks atteints de kératoconjonctivite ont donné des résultats positifs à l’épreuve immuno-enzymatique à l’avidine-biotine pour la détection d’anticorps dirigés contre le BoHV-1. Il s’agit du premier rapport décrivant une probable association de l’infection par le virus BoHV-1 et de la kératoconjonctivite chez les yaks.
 
Mots-clés
Amplification en chaîne par polymérase nichée – Analyse de polymorphisme de conformation simple-brin – Épreuve immuno-enzymatique à l’avidine-biotine pour la détection d’anticorps – Herpèsvirus bovin de type 1 – Kératoconjonctivite – Moraxella bovisNeisseria spp. – Yak.