Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

Vers l’utilisation de tests uniques de dépistage de la brucellose

Auteur(s) : K. Nielsen, P. Smith, W. Yu, P. Nicoletti et.al

Résumé :

Le présent article décrit une méthode immuno-enzymatique indirecte (ELISA indirecte) et une épreuve de polarisation en fluorescence (FPA), chacune permettant de détecter chez plusieurs espèces d'hôtes la présence d’anticorps dirigés contre les Brucella en phase lisse et en phase rugueuse. La méthode ELISA indirecte utilise comme antigène un mélange de lipopolysaccharide lisse (SLPS) et de lipopolysaccharide rugueux (RLPS) et comme réactif de détection une protéine recombinante A/G conjuguée à la péroxydase de raifort. Quand on utilise des valeurs-seuil déterminées individuellement, l’épreuve ELISA indirecte à base d’antigène constitué par la combinaison SLPS/RLPS a détecté des anticorps chez un nombre légèrement supérieur d’animaux exposés au SLPS ou au RLPS que ne le permettaient les méthodes ELISA indirectes utilisant chaque antigène séparément. De même, l’épreuve employant l’association d’antigènes a détecté des anticorps chez un nombre légèrement inférieur d’animaux non exposés à Brucella sp. En utilisant un seuil de positivité universel de 10 % (par référence aux sérums témoins fortement positifs de chaque espèce), la valeur de l’indice de performance globale (somme, en pourcentage, de la sensibilité et de la spécificité) a diminué de 1,0 (passant de 199,4 à 198,4). Dans l’épreuve de polarisation en fluorescence, il n’était pas possible d’utiliser un seuil universel sans perte importante de performance. La valeur globale de la sensibilité de l’épreuve de polarisation en fluorescence utilisant l’antigène combiné était inférieure de 1,0 % à celle obtenue avec le polysaccharide O issu du SLPS et supérieur de 9,1 % à celle obtenue avec l’antigène de noyau (CORE) issu du RLPS.

< Retour