Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

La salmonellose chez des sangliers nains (Sus salvanius) – une espèce de mammifères particulièrement menacée d’extinction

Auteur(s) : H. Rahman, P.J. Deka, A. Chakraborty & G. Narayan

Résumé :

Le sanglier nain (Sus salvanius) est le plus rare et le plus petit des suidés de la planète. L’espèce étant en voie d’extinction, l’Union mondiale pour la nature l’a classée parmi les espèces de mammifères les plus menacées. Cet article présente les résultats d’une étude réalisée sur un foyer de salmonellose survenu chez des sangliers nains vivant en captivité dans le centre de recherche et de reproduction du Programme de conservation du sanglier nain à Guwahati, Assam, Inde. Sept des 75 sangliers nains (38 mâles et 37 femelles) vivant en captivité dans le centre (soit 9,3 %) sont morts dans les cinq jours. L’agent causal s’est révélé être Salmonella Typhimurium (syn. S. enterica sérovar Typhimurium). Les isolats de S. Typhimurium étaient tous de phage type DT193. Les isolats portaient différents plasmides : cinq d’entre eux en portaient quatre (à savoir : 65,0 MDa, 4,2 MDa, 3,0 MDa et 1,3 MDa), et deux autres isolats en portaient trois (65,0 MDa, 4,2 MDa et 3,0 MDa). Toutes les souches se sont révélées résistantes à l’amikacine, l’ampicilline, la streptomycine et la sulfamerazine ; en outre, cinq souches étaient résistantes à l’oxytétracycline et au triméthoprime. Toutes les souches étaient sensibles au chloramphénicol, à la ciprofloxacine, à l’enrofloxacine et à la gentamicine. Les sept isolats de S. Typhimurium possédaient les gènes stn, sopB et pefA. En revanche, les gènes sefC et sopE étaient absents des sept isolats.

< Retour