Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

Les problèmes actuels liés à la dourine : difficultés de différenciation de Trypanosoma equiperdum au sein du sous-genre Trypanozoon

Auteur(s) : V.T. Zablotskij, C. Georgiu, Th. de Waal, P.H. Clausen, F. Claes & L. Touratier

Résumé :

Rassemblés à Paris, en mai 1999, pour leur 20e réunion annuelle, les membres du Groupe ad hoc de l’OIE (Organisation mondiale de la santé animale) sur les trypanosomoses animales non transmises par les glossines avaient exprimé un certain nombre d’inquiétudes au sujet de la dourine, à savoir : – l’existence de différences dans les résultats obtenus par réaction de fixation du complément, alors que ce test est la seule épreuve diagnostique internationale reconnue officiellement par l’Organisation internationale pour le transport des équidés ; – la persistance de cas suspectés de dourine dans certains pays d’Asie, d’Europe et d’Afrique ; – l’impossibilité de différencier Trypanosoma equiperdum de Trypanosoma evansi et d’isoler les nouvelles souches de T. equiperdum apparues dans plusieurs parties du globe depuis 1982. À la lumière de ces préoccupations, la décision avait été prise, conjointement avec la direction des Services vétérinaires fédéraux de Russie (Moscou), d’effectuer des essais comparatifs sur la valeur de l’épreuve de la fixation du complément dans le cas de la dourine. Le Laboratoire de référence de l’OIE pour la dourine (Institut pan-russe de recherche en médecine vétérinaire expérimentale de Moscou) chargé de ces essais devait employer les réactifs (antigènes et sérums) des sept pays possédant une solide expérience dans le diagnostic de la dourine, à savoir l’Afrique du Sud, la France, l’Italie, l’Allemagne, la Russie, les États-Unis d’Amérique et la République populaire de Chine.La réalisation de ces essais marque l’aboutissement d’une coopération fructueuse entre ces différents pays. On a observé une concordance générale des résultats, qui ont ensuite été envoyés pour examen à la Commission des normes biologiques de l’OIE chargée de la rédaction du Manuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres.

< Retour