Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

Preuve de la présence d’immunoglobulines G spécifiques de Borrelia burgdorferi dans le sérum du gibier et des petits mammifères de l’Est de la Slovaquie

Auteur(s) : M. Trávnicek, A. Stefancíková, D. Nadzamová et.al

Résumé :

Le sérum de 185 animaux a été analysé dans le cadre d’une enquête sur le gibier et les petits mammifères, destinée à dépister la présence éventuelle d’anticorps spécifiques constitués d’immunoglobulines G et dirigés contre le spirochète Borrelia burgdorferi, sensu lato. Ces animaux comprenaient 59 daims (Dama dama), 56 mouflons (Ovis musimon) et 70 petits mammifères de six espèces différentes. Alors que le sérum prélevé sur les daims et les mouflons a été analysé par hémagglutination indirecte, celui des petits mammifères a été soumis à un dosage immuno-enzymatique par une méthode modifiée, réalisable avec une trousse commerciale. Les sérums des 59 daims possédaient des anticorps spécifiques dans 40,77 % des cas (titres de 1:40 à 1:80) et ceux des 56 mouflons dans 17,8 % des cas (1:40 à 1:80). Les sérums des petits mammifères possédaient des anticorps dans une proportion particulièrement élevée avec des valeurs de 42,1 % (titres de 1:200 à 1:1 600) pour le mulot à collier (Apodemus flavicollis), 14,3% (1:400-1:800) pour le campagnol roussâtre (Clethrionomys glareolus), 12,5% (1:200) pour le campagnol des champs (Microtus arvalis) et 10,0 % (1:200-1:400-800) pour le mulot rayé (A. agrarius). En outre, les auteurs précisent le taux d’infestation de ces petits mammifères par la tique vectrice Ixodes ricinus, dans la mesure où cette dernière peut utiliser ces espèces mammifères comme hôtes réservoirs.

< Retour