Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

Une évaluation économique de la fièvre aphteuse au Japon

Auteur(s) : Y. Hayama, Y. Osada, D. Oushiki & T. Tsutsui

Résumé :

Une épizootie de fièvre aphteuse de grande envergure survenue au Japon en 2010 a entraîné de graves pertes économiques pour la filière de l’élevage et les secteurs connexes. Les auteurs proposent un cadre d’évaluation clair pour estimer l’impact économique de ce foyer de fièvre aphteuse. Ils effectuent ensuite une analyse économique dans laquelle ce cadre d’évaluation est relié à un modèle épidémiologique. Les coûts directs et indirects subis par la filière de l’élevage et par les secteurs connexes sont évalués dans ce cadre en appliquant un modèle entrées–sorties (input–output) et en prenant en compte les dépenses liées à la lutte contre la maladie. Le coût direct de la maladie pour la filière de l’élevage a été estimé à 51,2 milliards de yens japonais, auxquels s’ajoute le coût indirect pour les secteurs connexes estimé à 25,5 milliards de yens japonais. Les dépenses induites par la lutte contre la maladie s’élèvent à 8,2 milliards de yens japonais. L’impact total de l’épizootie de fièvre aphteuse de 2010 est estimé à près de 85 milliards de yens japonais. Dans leur analyse économique, les auteurs ont évalué plusieurs scénarios relatifs aux mesures de lutte appliquées : un scénario de base, qui suppose une propagation de la maladie au même rythme que durant la phase initiale de l’épidémie de 2010 ; l’abattage rapide des animaux en 24 heures ; la détection précoce du premier cas ; l’application de la vaccination d’urgence dans un périmètre de 10 km autour des exploitations affectées et dans un délai de sept ou de 28 jours.

Mots-clés
Fièvre aphteuse – Impact économique – Japon – Modèle épidémiologique – Modèle entrées–sorties.

< Retour