Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

Choix du type d’échantillon à prélever pour détecter le coronavirus responsable du syndrome respiratoire du Moyen-Orient chez des dromadaires asymptomatiques (…)

Auteur(s) : K.A. Mohran, et al.

Résumé :

Des travaux de recherche approfondis sont encore nécessaires concernant le coronavirus responsable du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV), un virus identifié récemment et qui provoque des troubles respiratoires sévères en particulier chez les individus atteints de pathologies multiples. Les études effectuées au Qatar et ailleurs ont démontré que les dromadaires font office de réservoirs du virus ; toutefois, les modalités précises de la transmission du MERS-CoV à l’être humain demeurent obscures. En février 2014, une équipe de chercheurs a évalué l’adéquation et la sensibilité de plusieurs types d’échantillons pour détecter le MERS-CoV en utilisant l’amplification en chaîne par polymérase couplée à une transcription inverse en temps réel (RT-PCR) spécifique pour trois cibles génétiques, à savoir la séquence UpE (en amont du gène E), le gène N (nucléocapside) et le cadre de lecture ORF1a. Pour ce faire, divers prélèvements ont été effectués sur 53 dromadaires destinés à l’abattage. Un fort pourcentage de ces dromadaires (79 % [intervalle de confiance à 95 % compris entre 66,9 et 91,5 %, erreur standard : 0,0625], soit 42 sur 53) excrétaient le MERS-CoV au moment de l’abattage, mais aucun ne présentait le moindre signe clinique.

Mots-clés
Amplification en chaîne par polymérase couplée à une transcription inverse en temps réel – Coronavirus – Dromadaire – Écouvillon pour prélèvement microbiologique – Syndrome respiratoire du Moyen-Orient.

< Retour