Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

Éclairages nouveaux sur le rôle des tiques dans l’épidémiologie de la peste porcine africaine

Auteur(s) : J.M. Sánchez-Vizcaíno, L. Mur, A.D.S. Bastos & M.L. Penrith

Résumé :

La peste porcine africaine est l’une des principales maladies des porcins, présente dans de nombreux pays d’Afrique ainsi qu’en Europe orientale, en Russie et en Sardaigne. Elle est causée par un virus complexe, le virus de la peste porcine africaine contre lequel il n’existe aucun vaccin ni traitement. Le virus de la peste porcine africaine affecte les porcins de toutes les races et classes d’âge ; la réplication virale a également lieu dans l’organisme des tiques molles du genre Ornithodoros, ce qui contribue à la persistance du virus et à la réémergence de la maladie. Plusieurs cycles épidémiologiques ont été décrits dont les traits distinctifs sont le degré de participation de ces tiques et la présence ou l’absence d’animaux sauvages asymptomatiques. La persistance de la maladie dans les pays d’Afrique orientale et australe est associée à un cycle sylvatique impliquant O. porcinus (du complexe d’espèces O. moubata) et le phacochère commun. Si dans certains pays le cycle de transmission entre le porc domestique et les tiques est avéré, dans d’autres régions le rôle des tiques molles n’a pas été démontré (en particulier en Afrique de l’Ouest) et le virus se transmet d’un porc domestique à l’autre sans l’intervention de tiques vectrices. Même lorsque l’existence d’un cycle sylvatique ou domestique est démontrée, par exemple dans nombre de pays d’Afrique de l’Est et Centrale, une majorité de foyers surviennent sans intervention des tiques ni des suidés sauvages.

Mots-clés
Épidémiologie – Facteur de risque – Ornithodoros – Peste porcine africaine – Porc – Porcin – Réservoir – Tique.

< Retour