Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

Aspects zoonotiques des infections à transmission vectorielle

Auteur(s) : A.-B. Failloux & S. Moutailler

Résumé :

Les maladies à transmission vectorielle sont avant tout des zoonoses, qui sont des maladies transmises à l’homme par l’animal. Les agents pathogènes tels que les bactéries, parasites et virus sont originellement entretenus au sein d’un cycle enzootique entre des populations de primates non humains ou autres mammifères et des vecteurs très peu anthropophiles. Des débordements de ce cycle « sauvage » sont constatés par la mise en évidence d’infections occasionnelles chez l’homme et les animaux domestiques. L’évolution des modes de vie, les incursions de l’homme dans les habitats naturels, le bouleversement de certaines pratiques agropastorales créent autant d’occasions qui rendent plus perméables les frontières entre la vie sauvage et l’homme. Enfin, certaines maladies à transmission vectorielle se sont affranchies de la nécessité d’être amplifiées chez l’animal sauvage ou domestique avant d’assurer une transmission à l’homme. C’est le cas de certaines maladies virales (la dengue et le chikungunya), qui sont à l’origine de très importantes épidémies. Par ailleurs, des bactéries du genre Bartonella ont réduit leur cycle de transmission au minimum, avec l’homme jouant à la fois le rôle de réservoir, d’amplificateur et de disséminateur. L’élaboration des stratégies de lutte contre les maladies à transmission vectorielle doit s’inspirer des recherches sur les mécanismes d’émergence pour comprendre comment à partir d’un cycle « sauvage », un agent pathogène devient responsable d’épidémies urbaines dévastatrices.

Mots-clés
Arthropode – Cycle enzootique – Cycle épidémique – Cycle urbain – Épidémie – Émergence – Vecteur – Zoonose.

< Retour