Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

L’immunité vis-à-vis de la brucellose

Auteur(s) : P. Skendros & P. Boura

Résumé :

La résistance aux bactéries pathogènes intracellulaires telles que Brucella spp. repose sur l’immunité à médiation cellulaire, qui consiste en une activation des mécanismes bactéricides propres aux cellules présentatrices d’antigènes (macrophages et cellules dendritiques) avec par la suite une prolifération de clones des cellules T CD4+ et CD8+ effectrices spécifiques de l’antigène. Les antigènes de Brucella induisent une production de cytokines T helper de type 1 (TH1). Cette réponse immune TH1 est cruciale pour venir à bout de l’infection à Brucella. Des travaux effectués sur la brucellose chez l’homme et sur la brucellose induite expérimentalement ont montré que l’interféron-γ (IFNγ) est la cytokine la plus active contre l’infection à Brucella. Cela étant dit, Brucella a développé au cours de son évolution plusieurs stratégies d’évitement visant à contourner l’immunité innée et acquise de l’hôte et à établir une niche intracellulaire permettant d’installer un parasitisme de longue durée. Une perturbation de la réponse de type TH1 et une anergie ont été décrites chez des patients atteints de brucellose chronique et sont souvent associées à une issue défavorable. En conséquence, la brucellose chronique représente un défi pour l’étude des mécanismes de l’immunité vis-à-vis de Brucella et un enjeu pour la mise au point de méthodes thérapeutiques ou vaccinales innovantes.
 
Mots-clés
Anergie – Brucella – Brucellose – Cellule T – IFNγ – Immunité – Macrophage – Réponse immune.

< Retour