Mon panier (0)
Accueil > Fiche produit > Fiche extrait de produit
Fiche extrait de produit
Titre du produit :

Pathogénie et pathobiologie de la brucellose zoonotique chez l’homme

Auteur(s) : P.C. Baldi & G.H. Giambartolomei

Résumé :

La brucellose chez l’homme peut se manifester par une grande diversité de signes cliniques, l’inflammation des tissus atteints étant l’un des plus fréquents. Les fondements cellulaires et moléculaires de certains phénomènes immunopathologiques jouant un rôle probable dans la pathogénie de l’infection brucellique ont été élucidés il y a peu. Les ostéoblastes et les synoviocytes humains de type fibroblastique produisent des cytokines, des chimiokines et des métalloprotéinases matricielles en réponse à une infection brucellique et /ou à une stimulation par les monocytes infectés par Brucella. À leur tour, les cytokines libérées favorisent la sécrétion de métalloprotéinases et induisent le développement d’ostéoclastes. Ces phénomènes peuvent expliquer la perte osseuse et la dégradation du cartilage associées à l’arthrite et l’ostéomyélite brucelliennes. Brucella abortus et ses lipoprotéines suscitent une réponse inflammatoire au sein du système nerveux central de la souris, évoluant en une astrogliose, trait caractéristique de la neurobrucellose.
 
Mots-clés
Astrogliose – Cytokine pro-inflammatoire – Dégradation du cartilage – Développement d’ostéoclastes – Lipoprotéine bactérienne – Métalloprotéinase matricielle – Persistance intracellulaire – Perte osseuse – Signaux des récepteurs TLR2.

< Retour